/medias/image/21464174785d9da4f04f9ab.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Collaboration réussie entre la coutellerie Tarrerias-Bonjean et le chef étoilé Guy Savoy

-

Club Excellence

Actus de nos étudiants et diplômés

-

03/05/2018

Des lames fabriquées dans le Puy-de-Dôme pour le chef trois étoiles Guy Savoy


Extrait de l'article La Montagne Entreprendre - 24/04/2018

Des couteaux de table, d’office et un site dédié à tous les produits griffés de Guy Savoy. Une recette réussie pour la collaboration menée par la coutellerie Tarrerias-Bonjean, à Celles-sur-Durolle (Puy-de-Dôme), dont le PDG est Eric Tarrerias, diplômé 1988, avec le chef. 

Il en va des projets industriels comme des recettes en cuisine. Une histoire d’émulsion. D’émotions. Une alchimie d’envies qui a pris naissance, non derrière un fourneau, mais à l’étang de Thau (Languedoc). Chez un ami commun ostréiculteur, Guy Savoy et le designer Bruno Moretti ont conçu une gamme de couteaux. Le chef étoilé est alors en train d’installer son restaurant à la Monnaie de Paris (Paris 6e) et trace la ligne de cette collaboration, précise comme un assaisonnement : « Établir une continuité entre la cuisine et la salle à manger ; concevoir des objets de table qui soient au service des plats […] et qui soient des déclencheurs de plats nouveaux », note Guy Savoy.

« Ulu » et « Savik »

Deux envies qui rencontrent le groupe TB (Tarrerias-Bonjean) à Celles-sur-Durolle (Puy-de-Dôme), leader sur le marché français de la coutellerie de ménage et de cuisine. « Avec notre société Générale de Découpage, nous mettons notre outil de production industrielle au service de qui le souhaite, décrit Stéphane Guillaumont, directeur industriel. Aussi bien des artisans que des industriels ». 

Le challenge leur plaît, l’alchimie se fait. Une première gamme de couteaux de table voit le jour, « Ulu » et « Savik ». « Tout a été étudié dans le moindre détail, avec une préhension selon l’homme et la femme, droitier ou gaucher », sourit Stéphane Guillaumont. Idem côté lame avec un acier inox particulier, de la fibre de carbone pour le manche et un traitement par laque d’horlogerie pour les gravures. Des pièces numérotées et Made in France, qui finissent sur les tables de Guy Savoy, succès de 2016. « Mais on ne s’est pas arrêté là ! » Une gamme de couteaux de cuisine, « Thau » nés de la conjugaison de ces esprits est aussi lancée.

Un acier haut de gamme

Cinq pièces (santoku, trancheur, chef, filet de sole et office) avec, là encore, une esthétique : « Nous avons pris en considération l’usage du couteau, un meilleur confort, l’aisance, la sécurité, l’efficacité. Il est aussi bien pour les aficionados de la coupe au plus près, que pour les amateurs avec un manche volontairement surdimensionné, plus long », décrit Stéphane Guillaumont. Le tout dans un acier haut de gamme dont le maître a suivi chacune des étapes de conception au plus près.

D'autres collaborations devraient déjà voir le jour entre Guy Savoy et Tarrerias-Bonjean. La recette du succès en somme.


Lire l'article complet

639 vues Visites

1 J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actus de nos étudiants et diplômés

Quoc Dang Tran, scénariste de la série Marianne sur Netflix

User profile picture

Michèle PICHANT

25 septembre

Actus de nos étudiants et diplômés

"Get Shit Done", le premier livre de Gilles Chetelat

User profile picture

Michèle PICHANT

26 août

Actus de nos étudiants et diplômés

Marylène Guérard est nommée Directrice Générale de Centre France Publicité

User profile picture

Michèle PICHANT

11 juin